Description

Ce laser permet le traitement des taches pigmentées, tout particulièrement le mélasma ou masque de grossesse.

Comment ça marche ?

Lors du « flash », L'énergie libérée par le laser est captée par la mélanine contenue dans la lésion pigmentée, ce qui induit sa disparition.

Le « flash » est légèrement sensible, une crème anesthésiante peut être appliquée avant la séance.

Une rougeur locale apparaît après ce traitement (dure en principe quelques heures), pouvant facilement se masquer par un maquillage léger dès le lendemain (maquillage autorisé 5 heures après la séance).

Quel est l'effet du traitement ?

L'effet est durable, car les taches disparaissent définitivement et la peau s'est renouvelée profondément. Toutefois il faut impérativement protéger son visage du soleil avec un indice maximum pour éviter l'apparition de nouvelles taches par la suite, ceci 365 jours par an.

Combien de séances ?

Pour obtenir un résultat durable, 4 à 6 séances (à 1 mois d'intervalle) sont nécessaires. Ces soins ne se font pas en été (exposition solaire interdite).

Déroulement de la séance

Le laser fractional non-ablatif, permet d’améliorer efficacement et durablement la surface de la peau, en traitant diverses problématiques telles que des cicatrices d’acné ou chirurgicales, les dégâts causés par le soleil et les hormones (masque de grossesse), de même que les vergetures et rides profondes. Un traitement de fractional dure environ 30 minutes. Selon que l’on traite un mélasme, une cicatrice, une vergeture ou des rides profondes, le nombre d’impulsions, de passages et la durée de la séance peuvent varier.

La peau doit être parfaitement démaquillée avant le traitement pour éviter tout risque de transfert de pigments dans la peau et le maquillage ne sera autorisé que 8 h après la séance.

Vous êtes confortablement allongé(e) durant toute la séance. Des lunettes de protection pour laser médical protègent vos yeux. Il n’y a pas de passage de lumière comme avec la LPI, toutefois le port de lunettes est indispensable avec des lasers de cette catégorie. La technicienne laser effectuera une série de tests pour vérifier la réaction de votre peau et votre confort. Elle commencera ensuite la séance, en adaptant la puissance, le nombre de pulsions et de passages au but recherché et à la réactivité de votre peau.

Il est inutile d’anesthésier localement la zone avant le traitement, puisque le travail du laser se fait à l’intérieur de la peau et non pas en surface, et dure plusieurs jours, l’anesthésie ne sert donc à rien. De plus, le passage du laser n’est pas douloureux, vous percevez une légère sensation de piqûre ou pincement.

Le laser émet des impulsions brèves et intenses, induisant une thermo-coagulation locale. C’est cette thermo-coagulation qui provoque une sensation de chaleur et des rougeurs, parfois un gonflement passager de la zone traitée. En surface, la peau n’est pas abîmée, c’est à l’intérieur que le travail se fait.

Il est normal que des rougeurs et micro-œdèmes apparaissent immédiatement sur la zone traitée, c’est la preuve que la thermo-coagulation fonctionne bien.

La technicienne laser s’enquiert de votre bien-être tout au long de la séance et vous vous donne un « cold pack » à appliquer sur la zone complétée, ce qui limite l’inflammation et apporte un confort immédiat. La rougeur résiduelle peut persister quelques jours (voire quelques semaines dans le cas de cicatrices ou vergetures traitées sur le corps), et l’on peut l’atténuer par une crème calmante, du froid, et la masquer avec du maquillage dès le lendemain. On préfère attendre que ces rougeurs ou marques disparaissent complètement avant de refaire un traitement sur la même zone.

Le nombre de séances dépend de l’état de la peau, sa capacité à se régénérer, et depuis combien de temps la lésion est présente. Les lésions fines et récentes répondent extrêmement bien au laser fractional, jusqu’à obtenir leur complète disparition. Les lésions anciennes, très larges ou très profondes sont plus difficiles à éliminer. On obtiendra dans tous les cas un lissage de la peau, et une diminution de la lésion.

Recommandations / Contre-indications

Le laser fractional est un traitement sûr et efficace, tant qu’il est effectué par du personnel médical formé à cette technique.

Evitez l’exposition solaire et les auto-bronzants durant 3 semaines avant et 3 semaines après chaque séance.

Eviter deux semaines avant et deux semaines après chaque séance : crèmes dépigmentantes, ou produits contenant des actifs agressifs (benzoyl peroxide, rétinol, acide salicylique, acide glycolique, exfoliation, peeling, masque, dermabrasion, etc ).

La prise de Roacuttan, millepertuis et les anticoagulants durant les 6 mois précédant le traitement sont des contre-indications formelles.

L’utilisation d’une protection solaire indice maximum est indispensable durant tout le traitement, même en cas de faible ensoleillement.

On conseille aussi d’éviter les fortes chaleurs (sauna, hammam) ainsi que le sport provoquant une forte transpiration dans les 4 jours suivant la séance, principalement pour des raisons de confort.

Après une séance de laser fractional, le maquillage n’est autorisé que 8 heures après la séance.

A titre de précaution, on évite ce genre de traitement durant la grossesse.

En règle générale la peau de type I-IV supporte le mieux les traitements au laser fractional que les peaux sombres ou noires, qui risquent plus une dépigmentation locale.

On évitera tout traitement de laser fractional sur une lésion cutanée suspecte, potentiellement cancéreuse.

Répétition

Chaque séance apporte une amélioration visible de la zone traitée. Les résultats de la séance se voient 2-3 semaines après. La thermo-coagulation provoquée par le laser permet à la peau de se restructurer sans le défaut (ride, mélasme, vergeture, cicatrice). Les fibroblastes sont stimulés avec augmentation de la synthèse du collagène qui peut ainsi se réhydrater. Un collagène hydraté est garant de la souplesse de la peau. L'on constate également une meilleure micro-circulation vasculaire.

En général après 3 séances on a déjà obtenu une diminution significative de la lésion ou ride, un lissage local et durable de la peau.

Il faut respecter un minimum de 4 semaine entre deux séances, mais on peut les espacer plus sans perdre le bénéfice de la séance précédente. La disparition des lésions existantes est définitive. Par la suite si de nouvelles vergetures ou rides surviennent, l’on pourra recommencer un traitement par fractional sans risque pour la peau.

Avant / Après

traitement du mélasme (4 séances)