Description

Le mélasme ou chloasma (aussi appelé "masque de grossesse") est une pigmentation excessive qui apparaît pour des raisons hormonales et est favorisé par le soleil.

Il s'agit de taches pigmentées profondes, localisées, d'une couleur intense, extrêmement difficiles à masquer avec le maquillage.

Comment le mélasme apparaît-il?

Le mélasme est dû à une production excessive de mélanine.

Ce sont les femmes les plus touchées, en raison des importants changements hormonaux de la grossesse.

Une hyperpigmentation localisée peut aussi survenir suite à une inflammation post-opératoire ou post-esthétique, l'application répétée de parfum ou after-shave (par exemple dans le cou), suivie d'exposition au soleil.

A quoi cela ressemble-t'il?

Le mélasme peut d'abord avoir l'aspect d'une ou plusieurs zones plus bronzées que le reste de la peau, dont la couleur risque de s'intensifier au fil des années, surtout en cas de protection solaire insuffisante, jusqu'à devenir très foncée. Les taches sont brunes ou bleu-gris, aux contours irréguliers.

Le mélasme se manifeste typiquement sur les parties découvertes du corps : le décolleté, le front, les tempes, les joues, et/ou le dessus de la lèvre supérieure sont plus particulièrement touchés.

Traitement médical du mélasme

En médecine esthétique, deux techniques de pointe permettent d'en venir à bout efficacement en quelques séances :
- Le Laser Fractional 15 mm qui traite les taches profondes car il surchauffe les cellules trop pigmentées, les obligeant à se renouveler, tout en laissant la peau en surface intacte.
- Le peeling moyen au TCA, qui force le dessèchement et le renouvellement d'une fine couche de peau, et permet de se débarasser sans douleur et sans danger de tous les petits défauts en surface (taches, ridules).

Nous déconseillons l'usage de lasers abrasifs, trop agressifs (enlèvent la couche superficielle de la peau) et moins agréables que les peelings.

Et ensuite ?

Bien entendu, tout traitement médical des taches pigmentées doit s'accompagner d'une excellente protection solaire, d'indice élevé, du printemps à la fin de l'automne, quel que soit le temps.

Par ailleurs, la "mémoire" de la peau est telle qu'une personne ayant souffert de pigmentation excessive, même traitée, doit rester très vigilante par rapport au soleil et aux changements hormonaux, car sa peau a tendance à produire trop de mélanine même en cas de faible ensoleillement.

Préférez chapeau ou parasol, même en jardinant ou en vous promenant, n'oubliez jamais votre crème solaire indice 50+ sur toutes les zones exposées au soleil, et vous n'aurez pas de récidive.

Crèmes contre les taches

Les crèmes dépigmentantes prescrites par un dermatologue ont parfois un bon effet sur un masque de grossesse récent : trio dépigmentant de Klingman (hydroquinone, acide trétinoïque (vitamine A acide), hydrocortisone); l'acide azélaïque DCI; le Rucinol, etc. Mais il faut faire très attention avec ces crèmes et ne les appliquer que sur la zone hyperpigmentée sans jamais déborder, au risque d'éclaircir la peau autour de la tâche et d'en augmenter la visibilité (contraste peau normale et tache foncée entourée d'un cercle de peau blanchie).

Par ailleurs, ces traitements sont longs (6 mois minimum), irritent fortement la peau et ne suffisent pas toujours pour atténuer suffisamment un mélasme.

Il n'est pas rare que des personnes déçues par des crèmes dépigmentantes finissent par se tourner vers nous pour un traitement laser et des peelings pour en effacer les méfaits et obtenir enfin le résultat qu'elles espéraient.