Description

La disparition durable de la pilosité, ou des poils, est possible grâce à la Lumière Pulsée Intense, aussi connue sous l'appelation "épilation laser" ou "épilation définitive".

Nous utilisons le système Starlux Palomar, qui est une excellente Lumière Pulsée, accessibles seulement aux médecins. Il ne s'agit pas d'une lampe flash, bien moins puissante, mais d'une véritable lumière pulsée médicale. Notre système a des avantages particulièrement appréciés :

  • sa bonne surface de traitement diminuant le temps nécessaire à la séance et le nombre de flashages sur la peau
  • son système de refroidissement intégré dans le cristal, diminuant le risque de brulûre
  • le traitement est efficace, bien toléré et peu sensible


Pour ceux et celles qui ont tout essayé, tout tenté : la cire, le rasoir, les crèmes, les épilateurs électriques...les soins coûtent cher et il faut sans arrêt recommencer. Pensez au gain de temps et d'argent, à l'amélioration de l'état de votre peau (plus de poils incarnés, plus de traces de rasage...). Ne plus s'inquiéter avant les vacances ou la piscine ! Etre toujours net(te), là où vous le souhaitez, une bonne fois pour toutes ? Ne plus y penser du tout, c'est possible grâce à l'épilation définitive.

Comment ça marche ?

La Lumière Pulsée Intense est captée par la mélanine contenue dans les follicules pileux en croissance, qui sont détruits suite à l'émission de chaleur. Les poils foncés sur peau claire sont les plus faciles à traiter. Plus la peau est foncée et les poils clairs (blonds/blancs), plus ce sera difficile. Le nombre de séances nécessaire dépend donc du type de pilosité et de peau.

Combien de séances ?


A chaque séance, ce sont les poils en phase de croissance (soit 15-20% de la réserve de poils dans la peau) qui sont éliminés. 6 à 8 séances, espacées d'un mois, sont donc généralement nécessaires pour obtenir une disparition optimale et durable des poils. On espace généralement de 20-30 jours les séances mais on peut allonger le délai (2 ou 3 mois entre les séances) en cas de vacances ou si la croissance est lente, pour un même résultat et sans perdre les acquits.

Il est également possible d'obtenir un simple "éclaircissement" des poils, en adaptant le nombre de séances, afin de ne pas éliminer complètement la pilosité si souhaité (par ex. torse, bras, mains).

Combien de temps cela tient t'il?

Après un traitement complet, la pilosité ne revient en principe pas. Avec les années, une repousse locale peut se produire, due à la réserve de bulbes pileux et de différents mécanismes hormonaux. Quelques séances supplémentaires seront alors tout à fait possibles.

Quelles zones peut-on traiter ?

Toutes les zones du corps peuvent être traitées. Typiquement, les jambes, aisselles, ventre, mamelons, moustache, menton chez les femmes, bikini classique, bikini brésilien, vulve, bikini et inter-fessier intégral, etc..

L'épilation masculine est en forte augmentation, souvent demandés sont le tour du cou chez les hommes, le dos, les mains et pieds, la zone inter-sourcillier (glabella) etc. Outre l'aspect amélioré et la diminution des odeurs corporelles retenues par les poils, l'épilation définitive permet une nette amélioration de la qualité de la peau (fin des irritations dues au rasage, folliculite, etc.). Certains hommes apprécient également d'épiler définitivement d'autres zones : aisselles, bras, torse, barbe, épilation intime, etc. Ce sont des acteurs, des sportifs, des modèles. Ils pratiquent le vélo, la danse, la natation, et l'épilation est une nécessité pratique et une préférence personnelle.

Peut-on faire ce traitement à tout moment de l'année ?

Il faut éviter le soleil pendant les 2 semaines qui précèdent et les 2 semaines qui suivent chaque séance. On préfère donc programmer nos séances en automne, hiver et printemps.

Une protection solaire 50 + est requise dès le retour des beaux jours pour les zones susceptibles d'être exposées, même légèrement (visage, bras par ex.) et l'on évite les séances d'épilation définitive en plein été pour éviter les risques dus à l'ensoleillement. Plus sur la technique de la LPI ou sur les prix