Description

Il s'agit d'un traitement très bien toléré et très efficace, rapide, ne laissant en principe pas de traces. Il peut se faire à toute période de l'année sans prévoir d'éviction sociale et s'avère souvent utile dès l'âge de 30 ans, voire plus tôt en cas de rides d'expression profondes précoces ou de transpiration excessive.

A quoi sert le Botox ?

La toxine botulinique permet d'enlever les expressions négatives (air triste ou préoccupé), principalement en ôtant les froncements involontaires des sourcils, front, tour des yeux, pattes d'oie, rides du cou, abaissement des angles de la bouche, froncement du menton, tout en gardant un aspect naturel.

Il permet aussi d'ouvrir le regard et d'abolir la transpiration excessive des aisselles, mains, pieds, ou du front.

Les expressions positives sont conservées et mises en valeur.

L'air figé est évité, à condition de ne pas injecter une trop grande quantité de botox

Cela tient combien de temps ?

L'effet dure 4 à 6 mois en moyenne.

Au bout de ce délai, l'effet du botox diminue progressivement et les muscles redeviennent capables de se contracter.

Un entretien régulier est idéal afin d'avoir un résultat constant, homogène et naturel.

L'entretien régulier procure un effet préventif anti-âge à long terme, avec une diminution de l'apparition de rides (effet anti-rides durable).

Si l'on n'entretient pas, le visage redevient comme avant.

Le botox, c'est sûr ?

La toxine botulinique s'utilise en neurologie depuis plus de 20 ans (traitement des douleurs, céphalées, etc.). Il n'y a pas d'effets secondaires systémiques lorsque le botox est utilisé à des doses normales. Dans l'utilisation en médecine esthétique, les doses sont nettement plus faibles.

Les noms des marques les plus utilisées sont : Botox, Vistabel, Allergan, Dysport, Azalure

Cette technique est utilisée de façon courante. Administrée correctement, les effets secondaires sont rares.

Le botox lui-même, les seringues et aiguilles sont stériles, à usage unique et les plus strictes mesures d'hygiène sont appliquées par le Dr Roux lors des injections.

La toxine botulinique n'a pas d’effets secondaires sur l’organisme si elle a été injectée à des doses correctes. Le botox est injecté dans le muscle que l'on veut affaiblir, il ne passe pas dans le sang, et il n'y a aucun risque de diffusion ailleurs que prévu, ni production d'anticorps ni "d'effet vaccin".

Parfois, malgré toutes les précautions prises, si une personne est très sensible au botox ou si un muscle était trop affaibli, ou encore si le patient a massé la zone traitée, une asymétrie ou une baisse transitoire des paupières pourrait survenir. Ceci ne dure pas longtemps et sera corrigé si besoin par le Dr Roux. En principe ces complications sont évitées car l'on n'injecte pas de trop grandes quantités la première fois, afin de pouvoir compléter le traitement si nécessaire lors de la séance de contrôle.

Bien que rares, des petits hématomes ou des rougeurs transitoires peuvent apparaître aux points d'injection chez les patients prédisposés. Un traitement local à base d'arnica en viendra aisément à bout.

Comment le botox fonctionne-t'il ?

Avec les années, les muscles tendent à se contracter de plus en plus, ce qui provoque involontairement une allure négative (aspect triste, fâché). Il s'agit typiquement des rides entre les sourcils (ride du lion), du haut du front, du coin de l'œil (pattes d'oie ou crow's feet). Les muscles contribuent également à l'abaissement du coin des lèvres et aux rides du cou.

La molécule du botox "fatigue" les muscles qui ne peuvent plus autant se contracter et froncer.

Toute la difficulté, pour le médecin esthétique, consiste à enlever l'expression négative ou marquée sans supprimer l'expressivité du visage ni figer les traits. Par exemple, le Dr Nicolas Roux préconise de ne pas enlever complètement les pattes d'oie, car leur absence totale serait inesthétique sur un visage souriant. Par contre, en diminuant leur force, on peut ouvrir le regard du patient.

La toxine botulinique permet également de traiter la transpiration excessive des aisselles, des mains ou des pieds.

Contre-indications du botox

Les femmes enceintes ou allaitantes, une personne de moins de 18 ans, une maladie neurologique de type myasthénie grave, la prise d’anticoagulants sont des contre-indications.Une infection ophtalmologique, la prise de certains médicaments, peuvent perturber le résultat.

Déroulement de la séance

C’est une technique sûre, bien tolérée, peu douloureuse, et qui ne nécessite aucune éviction sociale.

Rides d’expression du haut du visage

Pour le visage, la séance d’injection dure entre 20 et 30 minutes. Les injections sont peu sensibles. Une anesthésie locale n’est pas nécessaire.

L'on peut se remaquiller après la séance et reprendre ses activités tout de suite.

Le botox agit progressivement, les résultats finaux seront visibles au bout d’une quinzaine de jours. Nous vous proposons systématiquement un rendez-vous 15-20 jours après votre traitement pour une séance de contrôle gratuite. Si une petite correction est considérée nécessaire pour parfaire la première séance, les unités de botox seront offertes par la Clinique.

Transpiration excessive

Les micro-injections de toxine botulique permettent de bloquer les récepteurs responsables de la transpiration, des aisselles, des mains, du front ou des pieds.

Une anesthésie locale est indispensable pour les mains et les pieds. Vous restez confortablement installé en attendant que l’anesthésie locale prenne effet (xylocaïne spray). Ensuite le Dr Roux effectuera les micro-injections de botox, très doucement. Les injections sont peu profondes, et avec l’anesthésie, très peu sensibles. Au total, la séance dure environ 40-60 minutes, anesthésie comprise.

L 'effet apparaît au bout de quelques jours et dure de 4 à 9 mois selon les personnes. Après ce délai, la transpiration reprend progressivement. Le traitement peut être renouvelé par la suite.

En cas de gêne toute l’année, l’on peut sans problème faire deux traitements par an. Toutefois, pour de nombreuses personnes qui souffrent plus particulièrement de ce problème en été, une séance avant l’été suffira pour soulager la transpiration excessive jusqu’à l’automne.

Recommandations après votre séance de botox

On peut bouger son visage après le traitement mais pas manipuler fortement ou masser les zones traitées durant les 8 heures suivant la séance. Éviter de faire descendre le botox vers les sourcils par massage ou lors des soins de beauté (maquillage, démaquillage, application de crèmes). Tout mouvement doit être dirigé vers le haut (ligne des cheveux) et doit être doux.

L’application de froid ou d’un gel à base d’arnica permettront de diminuer un inconfort ou un hématome éventuel.

Le maquillage est autorisé dès la fin de l’intervention. L'on peut reprendre le travail ou ses activités, immédiatement après le traitement.

Les anti-inflammatoires (AINS, Aspirine) sont à éviter 24 h avant la séance pour limiter les éventuels hématomes.

On peut pratiquer du sport ou s’exposer au soleil après la séance sans problème.

Répétition des séances de botox

L’effet de relâchement des muscles apparaît au bout de 2 à 4 jours pour être maximal à 2 semaines, et dure en moyenne 4 à 6 mois. Par la suite les muscles forment de nouvelles « synapses » et redeviennent progressivement capables de se contracter.

Un entretien régulier est idéal afin d'avoir un résultat constant, homogène et naturel, plutôt que d’attendre la réinstallation complète des rides d’expression. En effet, l’absence de rides creusant le visage améliore l’état général de la peau, durablement. Il est donc conseillé de programmer son rendez-vous de botox deux fois par an pour éviter le retour des rides et conserver cet effet préventif anti-âge.

Si l'on n'entretient pas, le visage redevient simplement comme avant.

Pour la transpiration excessive, nous adapterons le nombre de séances selon vos besoins.

Avant / Après